école de CO

Pour discuter de tout ce qui peut faire évoluer la Course d'Orientation.

école de CO

Messagepar alain » 22 Juin 2012, 08:06

le sujet a été ouvert dans retour de courses : CFC
il mérite une place à part entière

pour moi : une école c'est un lieu, un calendrier, une programmation tout au long de l'année
pour avoir une école de CO il faut :
qu’elle figure explicitement sur le site du club (et non du style pour l'école de CO écrivez nous...)
que les informations qui la concernent soit accessibles directement
et que parmi ces informations figurent :
le calendrier de l’école (jour et heure)
les niveaux de pratique
le lieu de pratique

voici le premier critère à mes yeux
ce n’est qu’ensuite que l’on pourrait voir si les autres critères sont appliqués (effectifs, experts)
Avatar de l’utilisateur
alain
 
Messages: 480
Inscription: 14 Mai 2012, 06:58
Localisation: cestas

Re: école de CO

Messagepar MickA » 22 Juin 2012, 08:09

+1
Aujourd'hui, on déclare un truc juste pour rentrer dans les clous. Aucune vérif.

Forcez les écoles à avoir un minimum de visibilité permettrait déjà de faire le tri entre les fausses des vraies.... et surtout, ça permettrait de faire connaître leurs activités aux potentiels jeunes :))))

Après, quand tu vois la tête de certains site web, tu te dis que c'est pas gagné qu'il y ait ce niveau de réactivité :(
COCS Forever!
MickA
 
Messages: 1401
Inscription: 10 Mai 2012, 21:24
Localisation: Savoie

Re: école de CO

Messagepar alain » 22 Juin 2012, 11:16

je serais plus pour :
école labellisée pour les clubs qui sont en même temps en N1 et N2 (avec les experts qui vont bien)
école homologuée pour ceux en N1 ou N2 (avec un peu moins d'experts et de contraintes)

explication : quand un club est en N1 et N2 il doit être plus structuré (son école d'orientation doit être éventuellement plus développée car 2 fois plus de jeunes au CFC)
Avatar de l’utilisateur
alain
 
Messages: 480
Inscription: 14 Mai 2012, 06:58
Localisation: cestas

Re: école de CO

Messagepar gilles.o.jura » 22 Juin 2012, 16:04

Je complète mon message posté sur le "CFC", oui 100% d'accord, au delà du dipôme c'est l'activité qui compte. Entre un club avec une 20aine de jeunes, 5 animateurs motivés et des entrainements toutes les semaines et un autre avec un moniteur diplômé mais absent, 4/5 jeunes et de rares entrainements, nous avons choisi.
gilles.o.jura
 
Messages: 47
Inscription: 11 Juin 2012, 19:23
Localisation: Prémanon

Re: école de CO

Messagepar Eric_d_Orient_Alp » 22 Juin 2012, 19:52

l'idéal, c'est d'avoir les deux (diplomes et personnes motivées)
Avatar de l’utilisateur
Eric_d_Orient_Alp
 
Messages: 1665
Inscription: 13 Mai 2012, 22:17

Re: école de CO

Messagepar christophe6911 » 22 Juin 2012, 22:01

gilles.o.jura a écrit:Je complète mon message posté sur le "CFC", oui 100% d'accord, au delà du dipôme c'est l'activité qui compte. Entre un club avec une 20aine de jeunes, 5 animateurs motivés et des entrainements toutes les semaines et un autre avec un moniteur diplômé mais absent, 4/5 jeunes et de rares entrainements, nous avons choisi.


Je ne peux que confirmer les dires de Gilles...Ça serait quand même le ponpon de voir Ojura ,EMHM et l'ECHO73 rétrogradés pour une question de diplôme... :naughty:
christophe6911
 
Messages: 1530
Inscription: 14 Mai 2012, 08:22

Re: école de CO

Messagepar MickA » 23 Juin 2012, 07:06

Oui et non, quand tous les autres clubs ont joué le jeu pour envoyer en formation des licenciés.

Maintenant c'est clair que c'est plus facile pour un club de pipoter une école de CO en faisant croire qu'il a des jeunes et des entrainements toutes les semaines, plutôt que de pipoter un diplôme.... Et c'est un peu ça le problème. Ca va être compliqué pour la fédé de pénaliser les fraudeurs pour les écoles de CO alors qu'obligatoirement tous les clubs sans diplômés sont bien connus de la ffco !
COCS Forever!
MickA
 
Messages: 1401
Inscription: 10 Mai 2012, 21:24
Localisation: Savoie

Re: école de CO

Messagepar rebel » 23 Juin 2012, 13:00

Désolé je n'avis pas vu toutes les rubriques : je remets ma réponse au bonne endroit ...

MickA a écrit:
"Autant pour moi, l'animateur peut effectivement permettre l'homologation pour les 8-14 ans, ce qui sauve certains clubs.

Par contre l'EMHM.... ils n'ont pas le quota minimum de jeunes licenciés donc là pour eux, ça part mal
Idem pour l'AS IGN.
Et pour certains, ils sont vraiment limités aux 6, donc..."


En effet cela part mal pour l'AS IGN

Nous avons fait des efforts depuis quelques années sur pleins de points mais cela pêche encore pour l'école de CO.
Nous avons 2 animateurs. Pour les jeunes nous en avions 6 fin 2011 mais 2 n'ont pas renouvelé en 2012.
Nous démarchons auprès des écoles et collèges du secteur mais ce n'est pas évident en IDF avec tous les autres sports qui sont plus médiatiques que la CO !
Nous allons faire le forcing à la rentrée et surtout essayer de fidéliser des jeunes et les amener au CNE 2012 ... sinon nous retournerons dans les divisions inférieures

Par contre je ne pense pas que l'on fait parti des clubs qui ne font pas d'effort mais en temps que club d'entreprise ce n'est pas évident : nous avons 2 arbitres, 2 animateurs, 1 cartographe, 1 traceur régional (le 2e en attente de validation), 1 GECman , le trésorier de la ligue.
Nous avons réalisé plusieurs cartes dont certaines pour les écoles du secteur de Marne-la-Vallée et du 94. Nous organisons régulièrement des courses régionales. Nous organisons en septembre le Bri'O Tour en collaboration avec ERCO .... donc je pense pas que l'on soit de simples consommateurs qui n'oeuvrent pas dans le sens fédéral ; et nous sommes parmi les clubs qui déclarent leurs pass'O sans essayer de gagner un ou 2 pass par-ci ou par-là(tout le monde ne peu pas en dire autant)
Nous avons ouvert le club aux personnes extérieures afin de se développer et essayer d'être un club actif qui ne fait pas que consommer...

Alors arrêtons de tirer sur les autres à tout va et regardons vraiment ce qui ce fait sur le terrain !!!

En tout cas sur le plan sportif, nous aurons pouvé qu'avec un effectif de 30 licenciés dont quelques jeunes nous avions notre place en N1 devant de gros clubs qui existent depuis plus longtemps que nous mais que l'on a de forte chance d'être relégué sur tapis vert
rebel
 
Messages: 56
Inscription: 23 Juin 2012, 12:05

Re: école de CO

Messagepar simeric » 24 Juin 2012, 15:12

Le "nouveau" règlement du CFC qui autorise ou non la participation des clubs semblent assez cohérent dans le principe d'associer à la performance sportive un soucis de développement de notre sport.

Le problème, c'est que le développement ne se résume pas au fait d'avoir une école de CO active. Tous les clubs n'ont en effet pas la chance d'avoir dans leur environnement des jeunes ou des établissements scolaires réceptifs, des bénévoles moteurs en nombre et des animateurs avec un emploi du temps assez souple pour pouvoir assurer confortablement les exigences pour 2013. (déjà pour 2012, c'était très tendu). Une école de CO ne doit pas se contenter d'entrainer les enfants d'orienteurs, mais doit tenter de faire passer les jeunes du monde scolaire au monde associatif. (l'aspect performance viendra après)

Membres de gros clubs, qui ont eu la possibilité de vous développer au cours des années, sûrement non sans effort, n'oubliez pas d'où vous êtes partis. Le développement de la CO passe d'abord par un intérêt des personnes pour l'activité, puis par de la formation, par de la communication auprès du public et des collectivités territoriales, par du travail extrêmement fastidieux de cartographie de proximité et de compétition, par de l'organisation de courses et, ne l'oublions pas, par un besoin constant de motivation de la part des dirigeants et des bénévoles. Rien que ça nécessite un investissement considérable et ce n'est que si ces bases sont solides que l'on peut envisager de monter une école de CO.

De nombreux clubs, comme le nôtre, en sont encore au stade de construction et n'ont les moyens humains que pour développer une école de CO embryonnaire et minimaliste (mais qui a au moins le mérite d'exister)...avec 4 personnes moteurs dans un club si actif, difficile de tout faire...

Par conséquent, pour revenir au sujet du règlement du CFC, je pense qu'il est très réducteur avec ses contraintes d'école de CO et qu'il devrait prendre en compte les autres moyens de développement de la CO, afin qu'il permette aussi aux petits clubs, qui font probablement autant voire plus d'efforts proportionnellement à leur nombre de bénévoles moteurs que les clubs qui ont eu le privilège de se sortir de la taille critique ou d'avoir des profs de sport ou des retraités comme licenciés, de participer à cette grande fête au sein de l'élite, comme c'est le cas de la coupe de France de football, ce qui en fait son charme et son intérêt.
Avatar de l’utilisateur
simeric
 
Messages: 698
Inscription: 14 Mai 2012, 11:13

Re: école de CO

Messagepar kloug » 24 Juin 2012, 15:47

Bonjour
Encore une question : pour avoir des moniteurs, des animateurs, ils faut que ces personnes aient du temps à consacrer aux enfants.
Comme le dit justement simeric :
Tous les clubs n'ont en effet pas la chance d'avoir dans leur environnement des jeunes ou des établissements scolaires réceptifs, des bénévoles moteurs en nombre et des animateurs avec un emploi du temps assez souple pour pouvoir assurer confortablement les exigences pour 2013. (déjà pour 2012, c'était très tendu). Une école de CO ne doit pas se contenter d'entrainer les enfants d'orienteurs, mais doit tenter de faire passer les jeunes du monde scolaire au monde associatif. (l'aspect performance viendra après)
Heureux les grands clubs riches en ressources d'enseignants et notamment en EPS.
Totalement en accord avec lui sur :
Le développement de la CO passe d'abord par un intérêt des personnes pour l'activité, puis par de la formation, par de la communication auprès du public et des collectivités territoriales, par du travail extrêmement fastidieux de cartographie de proximité et de compétition, par de l'organisation de courses et, ne l'oublions pas, par un besoin constant de motivation de la part des dirigeants et des bénévoles. Rien que ça nécessite un investissement considérable et ce n'est que si ces bases sont solides que l'on peut envisager de monter une école de CO..
Nous devons être un petit club atypique : 0 enseignants et plutôt des personnes ayant des horaires de travail conséquents. Sans parler des autres activités annexes car il n'y a pas que la C.O dans la vie !
On rêve donc, et peut-être qu'un jour quand il y en aura un d'entre nous en cessation d'activité, on pourra envisager la chose. A moins que nous fassions un recrutement ad hoc.

KLOUG
I'M STILL STANDING Image
Avatar de l’utilisateur
kloug
 
Messages: 35
Inscription: 18 Mai 2012, 22:16

Re: école de CO

Messagepar Bertrand 9502 » 24 Juin 2012, 17:04

Entièrement d'accord avec les intervenants de l'AS IGN !

Les critères non sportifs arbitrairement choisis pour désigner les clubs qui méritent d'occuper une place en N1 ou N2, loin de motiver des bénévoles qui se donnent déjà à fond pour notre sport dans des petits clubs provoquent un sentiment d'injustice, car les obstacles ne sont pas forcément dus à de la mauvaise volonté. Les contingences locales et les profils des clubs sont d'une grande diversité. L'AS IGN est un exemple des clubs directement sanctionnés par des mesures sensées n'être dirigées que contre les clubs qui ne participent pas à l'effort commun. Ceci en 2013, et n'oublions pas qu'en 2015 les mesures coercitives au CFC vont encore monter d'un cran si le règlement reste en l'état, donc feront beaucoup d'autres victimes ...

On attend donc un peu plus d'écoute et de prise en compte de nos difficultés, la possibilité de concilier nos façons de former et d'encadrer les jeunes avec la structure très rigide des écoles de CO qui a fait ses preuves dans certains contextes mais pas applicable partout.
Pour être plus précis, je résume en quelques mots la situation de mon club, on a le licencié le plus diplômé de la Ligue d'IdF, des profs d'EPS entièrement le dévoués à la CO, par le biais du collège, on recrute suffisament de jeunes au club. Mais on les recrute tous en zone rurale, il n'y a pas de bois cartographiable à proximité, il faut les transporter et tenir compte de leurs disponibilités etc ...
Avatar de l’utilisateur
Bertrand 9502
 
Messages: 97
Inscription: 14 Mai 2012, 11:00

Re: école de CO

Messagepar MickA » 24 Juin 2012, 17:16

La réflexion a été la suivante :
>L'accueil des jeunes est un vecteur de dvpt (comme pourrait l'être la carto !)
>> Les clubs doivent s'organiser pour proposer la CO comme une "vraie" activité, qui propose des RDV réguliers, un encadrement qualifié,...
>>> Peu de clubs le font d'eux même... donc on touche à ce qui leur est le plus cher : le CFC en partant du principe qu'un club en D1 doit avoir un accueil pour les jeunes si il veut bien figurer de toute façon.

Dans l'absolu, le calcul à l'air de marcher pas si mal... Regardez le nombre de clubs en D1 qui n'ont pas de bénévoles qualifiés, très peu. C'est pas déconnant. Ca serait super intéressant que la FFCO fasse des stats sur le ratio licenciés/encadrants pour chaque club en fonction de la division pour voir si on peut réellement voir se détacher un facteur niveau&encadrement.

Après, c'est clair que nous nous avons de l'UNSS CO quasiment tous les mercredis après-midi. 99% de non licenciés FFCO forcément, mais tous nos licenciés de moins de 18 ans sont issus de cette "filière". Les profs d'EPS qui gèrent ces entrainements sont plus ou moins licenciés, néo-licenciés pour la plupart de ceux qui sont licenciés et ne sont pas forcément dans un engagement bénévole FFCO à s'engager dans le formation FFCO pensant qu'ils sont déjà assez compétents (bon pour certains.... ça fait peur leur conception d'un traçage).
Actuellement, ces cas de figures ne sont pas pris en compte pour le RC FFCO :(
COCS Forever!
MickA
 
Messages: 1401
Inscription: 10 Mai 2012, 21:24
Localisation: Savoie

Re: école de CO

Messagepar christophe6911 » 24 Juin 2012, 18:34

MickA a écrit:La réflexion a été la suivante :
>L'accueil des jeunes est un vecteur de dvpt (comme pourrait l'être la carto !)
>> Les clubs doivent s'organiser pour proposer la CO comme une "vraie" activité, qui propose des RDV réguliers, un encadrement qualifié,...
>>> Peu de clubs le font d'eux même... donc on touche à ce qui leur est le plus cher : le CFC en partant du principe qu'un club en D1 doit avoir un accueil pour les jeunes si il veut bien figurer de toute façon.

Dans l'absolu, le calcul à l'air de marcher pas si mal... Regardez le nombre de clubs en D1 qui n'ont pas de bénévoles qualifiés, très peu. C'est pas déconnant. Ca serait super intéressant que la FFCO fasse des stats sur le ratio licenciés/encadrants pour chaque club en fonction de la division pour voir si on peut réellement voir se détacher un facteur niveau&encadrement.

Après, c'est clair que nous nous avons de l'UNSS CO quasiment tous les mercredis après-midi. 99% de non licenciés FFCO forcément, mais tous nos licenciés de moins de 18 ans sont issus de cette "filière". Les profs d'EPS qui gèrent ces entrainements sont plus ou moins licenciés, néo-licenciés pour la plupart de ceux qui sont licenciés et ne sont pas forcément dans un engagement bénévole FFCO à s'engager dans le formation FFCO pensant qu'ils sont déjà assez compétents (bon pour certains.... ça fait peur leur conception d'un traçage).
Actuellement, ces cas de figures ne sont pas pris en compte pour le RC FFCO :(


Faudrait peut etre remettre les vaches au milieu du champs...
A savoir si (je cite) :"c'est clair que nous nous avons de l'UNSS CO quasiment tous les mercredis après-midi. " " Les profs d'EPS qui gèrent ces entrainements sont plus ou moins licenciés"
Tu oublies de dire qu'ils font cela dans le cadre des heures qu'ils doivent...Mais, oui c'est bien qu'ils fassent de la CO ,c'est au moins ça.

Par contre, pour faire venir les jeunes ,du moins que les parents remettent leurs enfants a une structure sportive (parce qu’en premier c'est çà...c'est en générale le parent qui proposent une activité aux "jeunes"...) il faut proposer au moins 1 (plutôt 2) entrainements par semaine pour que ces parents aient l'impression d'avoir a faire à une "activité sérieuse"...
L’école de CO c'est un leurre ministériel .
christophe6911
 
Messages: 1530
Inscription: 14 Mai 2012, 08:22

Re: école de CO

Messagepar Michelducoc » 24 Juin 2012, 19:09

Entièrement d'accord avec Christophe
car avec une FFCO à 6848 licenciés Hors raid ( 24/06/2012) , je crois qu'a la fin des années 80, l'effectif tournait autour des 20000) on tape toujours sur les même bénévoles,
faut-il forcer les bénévoles à l'être encore plus, se sont toujours les mêmes que l'ont retrouvent à tous les échelons des organisations et des structures...
certains arrivent à saturation et disparaissent du microcosme des orienteurs
nous n'avons pas de réservoir, et de plus en plus de consommateurs,
il faut avoir des ambitions proportionnelles à ses possibilités
Il y a dans les clubs de nombreuses bonnes volontés, mais l'ont ne peut forcer personne, la "diplômite" et les contraintes en ont déjà dégouter beaucoup,
et ce n'est pas en punissant que l'ont fédère, car beaucoup comprennent ces dispositions comme des sanctions.
Michelducoc
 
Messages: 55
Inscription: 04 Juin 2012, 20:48
Localisation: Colmar

Re: école de CO

Messagepar simeric » 24 Juin 2012, 20:34

Je rajouterais que par chez nous (banlieue Est parisienne), arriver à tirer le monde scolaire vers la CO associative relève de l'exploit, voire de la mission impossible.
Il y a quelques années, nous avions la chance d'avoir une prof d'EPS de collège. Avant que son principal ne sabote l'activité UNSS CO, nous avions proposé pendant 2 ans des entrainements de qualité, et ceci avec un retour sur investissement en terme de licenciés absolument nul.
Notre deuxième offensive a été de faire quelques cartes de proximité pour les écoles. Les profs concernés nous font les yeux doux au départ pour avoir une carte quasi gratos et ensuite ils disparaissent dans la nature et vont enterrer leur os en nous oubliant royalement.
Notre troisième offensive a été de proposer des journées de découverte. Malgré des jeunes ultra motivés et très nombreux, aucun retour en terme de licencié.
Notre quatrième offensive est une action massive de communication et de la cartographie d'initiation et de compétition au sein même des lieux de vie (parcs et zones urbaines) couplée à l'organisation de courses de haut niveau en septembre. Si ça marche, tant mieux, mais je ne me fais pas d'illusion démesurée.

Je pense que dans certains coins de France, le grand public n'est pas encore prêt pour ce sport. C'est sûrement sociologique, ces gens connaissent leur quartier, le RER, leur bureau. Sortis de ce microcosme, c'est l'inconnu, ça fait peur ( pour ceux qui ont vu "Nos voisins les hommes", c'est la même chose, mais vu de l'autre côté ! http://www.vodkaster.com/Films/Nos-vois ... mmes/10343). Peut-être qu'un jour, cela viendra tout seul à force que la CO soit encrée dans un territoire, avec des organisations locales répétées. Je pense que le GO78 a bien réussi sur ce plan-là, mais c'est clair que tous les clubs n'ont pas la chance d'avoir les mêmes conditions propices au développement.
Avec le recul, je ne suis pas sûr que tenter de forcer le destin en s'épuisant soit rentable. Laissons parfois faire les choses tranquillement en travaillant en tâche de fond, avec plaisir et qualité, sans épée de Damoclès au dessus de la tête, ça soulagera pas mal de monde.
Avatar de l’utilisateur
simeric
 
Messages: 698
Inscription: 14 Mai 2012, 11:13

Re: école de CO

Messagepar Bertrand 9502 » 24 Juin 2012, 21:25

Faudrait peut etre remettre les vaches au milieu du champs...
Moi, je les conduirais plutôt dans un pré :lol: ... bon sérieusement :

A savoir si (je cite) :"c'est clair que nous nous avons de l'UNSS CO quasiment tous les mercredis après-midi. " " Les profs d'EPS qui gèrent ces entrainements sont plus ou moins licenciés"
Tu oublies de dire qu'ils font cela dans le cadre des heures qu'ils doivent...Mais, oui c'est bien qu'ils fassent de la CO ,c'est au moins ça.
En effet, ils doivent 3h / semaine à l'UNSS ; si j'enlève ceux qui font moins (il y a autant de fumistes que dans les autres professions), ceux qui font juste 3h (donc pas CO pour des raisons évidentes, à moins d'avoir des postes permanents à côté ???), ceux qui ne comptent pas leurs heures mais qui préfèrent d'autres sports, il reste la minorité qui seule nous intéresse.
D'accord que c'est bien que la CO se fasse à l'UNSS, et quelques uns de ces élèves passés par là vont en club, c'est mieux que rien.

Après, je ne peux témoigner que de ce que j'ai constaté depuis 10 ans dans mon coin, sans préjuger de ce qui se passe ailleurs. Les collègue d'EPS que je côtoie trouvent normal de s'occuper des élèves le week-end et pendant les vacances, au bénéfice mutuel du club et le l'AS et bien sûr des jeunes. C'est une question de mentalité et c'est contagieux, aucun règlement ne les a motivé pour ça mais une règlementation répressive peut casser cette dynamique !

c'est en générale le parent qui proposent une activité aux "jeunes"...
En général, je n'aurais pas la prétention de me prononcer, mais en particulier dans notre cas, jamais, c'est au contraire les collègues qui la proposent aux gamins, les parents en bout de chaîne !

il faut proposer au moins 1 (plutôt 2) entrainements par semaine pour que ces parents aient l'impression d'avoir a faire à une "activité sérieuse"......
Maintenant c'est clair que c'est plus facile pour un club de pipoter une école de CO en faisant croire qu'il a des jeunes et des entrainements toutes les semaines, plutôt que de pipoter un diplôme.... Et c'est un peu ça le problème. Ca va être compliqué pour la fédé de pénaliser les fraudeurs pour les écoles de CO alors qu'obligatoirement tous les clubs sans diplômés sont bien connus de la ffco !

:shock: Je n'arrive pas à comprendre cette obsession des entraînements chaque semaine, programmés un an à l'avance, comme si la CO n'était pas une activité de pleine nature. Heureusement, dans les critères de validation d'une école de CO, c'est le total annuel qui compte :)
Toutefois, dans le dossier de déclaration d'une école de CO, il y a des questions auxquelles on ne peut pas répondre avec sérieux : il faut établir un calendrier certes prévisionnel mais précis des jours, lieux et heures des séances avant même que soient connus les paramètres déterminants : calendrier des compétitions des clubs, des rencontres UNSS (de CO et des autres sports, quand on s'inscrit à l'association sportive, ça n'est pas lié à la pratique exclusive d'un sport), la météo, les voyages et sorties scolaires (autres que sport), les réunions, les grosses évaluations scolaires genre brevet blanc, les travaux forestiers etc ... L'ABC est de choisir le lieu en fonction du niveau des élèves disponibles pour l'entraînement, les horaires et le lieu dépendant aussi des horaires de disponibilité des véhicules et du personnel d'encadrement.
Autre question absurde, prévoir autant à l'avance le nombre et la catégorie des coureurs de l'école de CO qui participeront par exemple au CNE, au CFC, au championnat d'Académie etc ... Déclarer simplement auxquelles de ces rencontres on devrait être présents, on pourrait le faire sans marge d'erreur notable.
Je me base sur formulaire de l'année 2011-2012 puisque c'est celui qui est disponible en ligne, on peut espérer des améliorations pour le prochain.

L'accueil des jeunes est un vecteur de dvpt (comme pourrait l'être la carto !)

En tout état de cause, la carto n'a pas été retenue comme critère de développement dans les contraintes CFC ; on pourrait assouplir / améliorer le système en laissant des options aux clubs
dans leur déclaration parmi les différentes façons de contribuer au développement de la CO. Enfin ça confirme l'arbitraire dans le choix des contraintes CFC.
Dans ce système coercitif et procédurier, j'ai quand-même du mal à imaginer comment la carto pourrait être intégrée : comptabiliser les cartes faites à titre bénévole par des membres du club et pas celles à titre professionnel ? Celles payées à des professionnels pour l'usage du club ? Faites par des membres du club pour établissements scolaires ou autres ? Celles faites dans le cadre du Comité départemental ou de la Ligue ?

Il y a bien d'autres façons d'agir pour le développement et la vie de la CO, entre autres participer aux différences instances à chaque niveau de la hiérarchie, acquérir ou concevoir des matériels, former etc ...
Avoir fait ce choix dévalorise tout le travail fait à côté. A défaut d'avoir les moyens d'aider les clubs à se développer, on pourrait au moins attendre de la fédé qu'elle ne leur mette pas des bâtons dans les roues. Le CFC a été longtemps la fête des clubs traités sur un pied d'égalité, égalité des chances, les plus performants étant forcément ceux qui se sont le mieux préparés ; quel dommage de détruire ça !
Dans le même temps, des clubs qui adhèrent par pur intérêt vivent très bien cette situation, sans jeunes ni aucune intention de participer au CFC.
Dernière édition par Bertrand 9502 le 24 Juin 2012, 22:06, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Bertrand 9502
 
Messages: 97
Inscription: 14 Mai 2012, 11:00

Re: école de CO

Messagepar christophe6911 » 24 Juin 2012, 22:10

Bertrand 9502 a écrit:
Faudrait peut etre remettre les vaches au milieu du champs...
Moi, je les conduirais plutôt dans un pré :lol: ... bon sérieusement :

[quote]




Ouais mais toi t'es de la ville et tu parles comme un livre,à la campagne(jura) "on va en champs" ..." on fauche les prés" pour "faire les foins"...

Y a la théorie et la pratique.... :whistle: un peu comme en CO...

Amicalement....
christophe6911
 
Messages: 1530
Inscription: 14 Mai 2012, 08:22

Re: école de CO

Messagepar Bertrand 9502 » 24 Juin 2012, 22:18

:? Christophe, on sort du sujet :oops: Je ne connaissais pas cette expression jurassienne ; ce qui m'est familier, c'est plutôt un parler de l'Ouest, mais qui peut aussi créer des quiproquos, quand on dit qu'on va "toucher les bus", c'est qu'on va mener les boeufs dans les prairies :D
Avatar de l’utilisateur
Bertrand 9502
 
Messages: 97
Inscription: 14 Mai 2012, 11:00

Re: école de CO

Messagepar christophe6911 » 24 Juin 2012, 22:27

Bertrand 9502 a écrit::? Christophe, on sort du sujet :oops: Je ne connaissais pas cette expression jurassienne ; ce qui m'est familier, c'est plutôt un parler de l'Ouest, mais qui peut aussi créer des quiproquos, quand on dit qu'on va "toucher les bus", c'est qu'on va mener les boeufs dans les prairies :D


comme quoi...la prochaine fois ,je ferai un effort... :drool:
christophe6911
 
Messages: 1530
Inscription: 14 Mai 2012, 08:22

Re: école de CO

Messagepar Vélivole » 26 Juin 2012, 20:38

christophe6911 a écrit:
Bertrand 9502 a écrit:
Faudrait peut etre remettre les vaches au milieu du champs...
Moi, je les conduirais plutôt dans un pré :lol: ... bon sérieusement :


Ouais mais toi t'es de la ville et tu parles comme un livre,à la campagne(jura) "on va en champs" ..." on fauche les prés" pour "faire les foins"...

Y a la théorie et la pratique.... :whistle: un peu comme en CO...

Amicalement....


Salut à tous, ceux qui m'espéraient impatiemment seront comblés :whistle:

J'ai changé de pseudo, car un usurpateur l'avait utilisé. Heureusement, le staff à Simon veillait... :ugeek:

Bravo et félicitations donc à Simon et à ses "acolytes" :violin: pour la qualité de l'administration d'onews.

Puisque les pratiques que je dénonçais sur l'ancien forum semblent bannies sur le nouveau, nous devrions pouvoir nous exprimer de façon civilisée.

Ceci dit, Christophe a parfaitement raison, car allez au champs c'est allez à la campagne en général (comme le sous préfet allait aux champs prononcer un discours...)

Bien à toi, Christophe et bonnes courses. ;)
Avatar de l’utilisateur
Vélivole
Donateur
 
Messages: 482
Inscription: 25 Juin 2012, 16:12

Suivante

Retourner vers Développement de la CO

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité