Impact de la pratique de la CO sur la nature

Pour discuter de tout ce qui peut faire évoluer la Course d'Orientation.

Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar OMike » 10 Mars 2013, 09:36

J'ai souvent entendu parler d'études d'impact de la pratique de la CO sur le milieu naturel, dont les conclusions sont plutôt positives pour l'orientation (notamment des études suédoises).

Est-ce que l'un d'entre vous possède une copie, des références, ... ?

Nous avons un cas d'implantation d'ESO dans lequel la mairie ne nous autorise que les chemins. Ce n'est pas un lieu aménagé mais un bois naturel au milieu de la ville. Ce qui les intéresse est la protection du sous-bois et donc le renouvellement de la forêt.

Une des idées pourrait de faire évoluer la position des piquets à l'exemple des jachères dans le cadre d'un contrat d'entretien.

Merci d'avance pour votre aide.
OMike
 
Messages: 56
Inscription: 16 Décembre 2012, 19:17
Localisation: Gironde

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar simeric » 10 Mars 2013, 10:02

Etant dans la même situation, nous sommes aussi très intéressés. Les responsables des sites sont souvent assez réticents avec des idées préconçues difficiles à faire évoluer.
Avatar de l’utilisateur
simeric
 
Messages: 755
Inscription: 14 Mai 2012, 11:13

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar MickA » 10 Mars 2013, 11:19

Par expérience, un PPO sur lequel va tourner les scolaires, même si tu bouges les poteaux tous les ans.... tu ne pourras pas empêcher de marquer le terrain avec des chemins qui vont en gros du point d'attaque (jamais bien loin d'un chemain) vers le poste, et ces chemins auront vraiment du mal à s'atténuer.

C'est beaucoup moins problématique en "vraie" forêt et "vraie" compet car généralement les circuits proposent plus de choix dans l'itinéraire, et surtout, ya pas photos entre 200 coureurs qui passent un dimanche par an dispatchés sur 5 circuits et 30 scolaires qui passent par le même chemin toutes les 2h.

Donc je ne pense pas qu'il faut jouer sur l'aspect "ça ne laissera aucune trace". Ca en laissera forcément... maintenant est-ce grave pour la forêt ? Je ne pense pas.
COCS Forever!
MickA
 
Messages: 1449
Inscription: 10 Mai 2012, 21:24
Localisation: Savoie

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar RV44 » 15 Mars 2013, 18:07

Bonsoir,
Il y a plusieurs étude de de l'IOF (en anglais), que nous avons récupéré au club et que nous avons commencé à essayer de traduire, car comme vous et beaucoup de club, il faut réussir à expliquer l'impact de la CO.
Choses que j'essaye de faire, est une photo avant la course et une après la course....pas grand chose à voir. :lol:
A+
RV44
 
Messages: 63
Inscription: 21 Mai 2012, 06:40

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar Juzu » 16 Mars 2013, 15:01

On peut trouver ces études à l'adresse suivante : http://orienteering.org/resources/environment/
Juzu
 
Messages: 112
Inscription: 01 Octobre 2012, 19:36

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar OMike » 18 Mars 2013, 18:14

Merci Juzu.

J'ai peur que Micka est raison : en milieu urbain il y a aura un impact. Et alors ? Sauf que la mairie est difficile à convaincre.
OMike
 
Messages: 56
Inscription: 16 Décembre 2012, 19:17
Localisation: Gironde

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar philou33 » 27 Mars 2013, 17:15

RV44 a écrit:Choses que j'essaye de faire, est une photo avant la course et une après la course....pas grand chose à voir. :lol:
A+


Que personne ne ressorte la photo de la pelouse du chateau de Sédiere, sinon la CO est morte !
Avatar de l’utilisateur
philou33
 
Messages: 345
Inscription: 20 Août 2012, 16:12
Localisation: Cestas (Gironde)

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar simeric » 12 Avril 2013, 19:39

Quelqu'un aurait-il organisé (ou essayé d'organiser) dans un espace naturel sensible ?
Avatar de l’utilisateur
simeric
 
Messages: 755
Inscription: 14 Mai 2012, 11:13

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar alain » 12 Avril 2013, 19:42

on organise le raid d'Hostens dans un espace sensible (propriété du Conseil Général)
on a des interdictions... mais on s'adapte

l'an prochain on devrait organiser une régionale sur le site... j'ai une réunion la semaine prochaine avec le responsable nature
(piètinements des drosera... et tutti quanti)
Avatar de l’utilisateur
alain
 
Messages: 492
Inscription: 14 Mai 2012, 06:58
Localisation: cestas

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar Bnco » 13 Avril 2013, 08:51

http://orientalp.free.fr
http://raid.orientalpin.free.fr
-----
"Orienteering a way of living" J.Martensson
Avatar de l’utilisateur
Bnco
 
Messages: 371
Inscription: 14 Mai 2012, 08:40
Localisation: Grenoble

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar Maxx » 13 Avril 2013, 09:14

Il y a un groupe de travail constitué au niveau du Ministère (et animé par le PRNSN) sur les incidences Natura 2000 car ce sont sur ces sites que les obligations sont croissantes pour les organisateurs (Natura 2000 étant une Directive Européenne).

En revanche, sur les ENS, c'est un outil national et les ENS sont majoritairement créés par les Conseils Généraux (qui percevaient jusqu'à l'an passé une Taxe spéciale, la TDENS, pour entretenir ces sites).

Certains CG ont fait le choix d'ouvrir ces sites au public, d'autres de les sanctuariser, d'autres d'encadrer fortement la pratique. La vérité d'un département ne sera donc pas celle du département d'à-côté, pour répondre à ta question ;)
Avatar de l’utilisateur
Maxx
 
Messages: 448
Inscription: 13 Mai 2012, 21:59
Localisation: Chambéry

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar Eric_d_Orient_Alp » 13 Avril 2013, 11:18

bien dit MAXX
ca depend aussi de l'ENS mais c'est vrai moins que le CG
par ex., j'ai l'impression que tous les ENBS du "38" ne peuvent voir passer aucune compétition
Avatar de l’utilisateur
Eric_d_Orient_Alp
 
Messages: 1710
Inscription: 13 Mai 2012, 22:17

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar marc46 » 14 Avril 2013, 20:07

Eric_d_Orient_Alp a écrit:bien dit MAXX
ca depend aussi de l'ENS mais c'est vrai moins que le CG
par ex., j'ai l'impression que tous les ENBS du "38" ne peuvent voir passer aucune compétition


Le 38 doit être l'objet d'attentions particulières de la FRAPNA, non ? Pas des rigolos a priori...
Marc46
Avatar de l’utilisateur
marc46
Donateur
 
Messages: 429
Inscription: 14 Mai 2012, 23:04
Localisation: Lot (46)

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar Eric_d_Orient_Alp » 14 Avril 2013, 21:21

marc46 a écrit:
Eric_d_Orient_Alp a écrit:bien dit MAXX
ca depend aussi de l'ENS mais c'est vrai moins que le CG
par ex., j'ai l'impression que tous les ENBS du "38" ne peuvent voir passer aucune compétition


Le 38 doit être l'objet d'attentions particulières de la FRAPNA, non ? Pas des rigolos a priori...

c'est pas faux
Avatar de l’utilisateur
Eric_d_Orient_Alp
 
Messages: 1710
Inscription: 13 Mai 2012, 22:17

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar sim » 17 Avril 2013, 09:33

Les grosses courses ayant fait l'objet d'études d'incidence peuvent elles partager leurs dossiers d'évaluation pour que chacun puisse voir de quoi il en ressort?
sim
 
Messages: 395
Inscription: 14 Mai 2012, 13:08

Re: Impact de la pratique de la CO sur la nature

Messagepar LaurentA » 17 Avril 2013, 16:59

Je fais 2h sur la CO dans le module "impact environnementaux" de la Licence Pro "Sport Nature de montagne" de l'université de Savoie.
Ma meilleurs source d'info a été en effet le site de l'IOF et les quelques articles qui ont traité du sujet.
je peux fournir à la Fédé mes notes et mon ppt pour qu'ils en fasse... ce qu'ils veulent pour tous.
En gros les études sont poussées, intéressantes, mais difficiles à réaliser tant les impacts sont limités.
Globalement il faut compter maximum 2,5 ans (en Scandinavie) pour qu'une trace disparaisse, mais ce qui est surtout intéressant c'est le taux de trace en question sur l'espace total cartographié qui en réalité est infime.
Le plus gros des impacts porte finalement sur la zone d'arrivée et le parking, ce qui n'est pas spécifique à la CO.
En forêt l'essence même de notre sport (oups, je pollue), la nature même de notre sport (ça va mieux), à savoir chacun son itinéraire, et les règles de traçage (sens, évitements, etc) et les outils de cartographie (zone interdites...) permettent de contrôler les risques dans des milieux bien connus.
On donne une mauvaise impression parce qu'on donne l'image de gens qui vont partout mais c'est justement ça notre atout : la dispersion vaut mieux que la concentration. Mon collègue qui parle des trails ou du Vtt aux étudiants peu en témoigner.

Par ailleurs une étude est en cours de réalisation sur l'O'Festival des WOC2011 avec une évaluation qualitative (impossible de faire du quantitatif tant les effets sont limités) des marques (et de leur évolution chaque année sur 3 ans) sur les postes et itinéraires les plus fréquentés par les 5000 coureurs.
En très gros les seules traces visibles d'une année à l'autre sont dans une clairière de myrtille et sur un flanc, avec un poste abordé en descente par les coureur, le jour de grosse pluie. Et paradoxalement se sont les zones humides qui ont cicatrisé le plus vite.
Bon, le terrain est très minéral, vous en savez quelque chose, il faudrait faire pareil en Corrèze ; mais c'est le seul suivi qui existe chez nous et avant d'avoir une course avec autant de coureurs...

Après si on parle de PPO, alors en effet, c'est autre chose... mais on touche ici l'équipement sportif et non plus l'événement.
LaurentA
 
Messages: 2
Inscription: 27 Août 2012, 19:58


Retourner vers Développement de la CO

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron