La FFCO poursuit son soutien aux CTS

La FFCO poursuit son soutien aux CTS

Messagepar MickA » 24 Juin 2019, 13:19

Dans le contexte de la réforme de l’Etat, le corps des conseillers techniques et sportifs (CTS) est plus que menacé.

Le gouvernement, dans un objectif de réduction des dépenses publiques et du nombre de fonctionnaires, s’est attelé depuis plusieurs semaines à un plan de suppression du corps des CTS.

La Fédération Française de Course d’Orientation continue à soutenir ces derniers, dont le rôle est indispensable au sein des fédérations nationales sportives.



Ce week-end, alors qu’avaient lieu les Nationales Nord-Est et Sud-Ouest, la FFCO a tenu à ce qu’un membre du Comité Directeur puisse lire un texte afin de marquer son opposition à la réforme. C’est lors des cérémonies de remise de prix, en présence d’élus locaux, que le texte ci-dessous a été porté à leur attention, afin de les sensibiliser :



« Dans le cadre de sa politique de réduction des dépenses publiques, et de la réduction du nombre de fonctionnaires, le gouvernement s’est attelé depuis plusieurs semaines au plan de suppression du corps des conseillers techniques et sportifs, les CTS.

Nous confirmons ici le rôle indispensable que jouent ces derniers auprès de notre Fédération. La formation, les innovations sportives, l’accompagnement du travail des commissions, le maillage territorial, le haut-niveau tout comme le sport santé sont au cœur de leurs missions de travail. Ce travail nous permet de structurer au mieux notre offre associative au plus près des besoins de nos clubs et de la population, dans sa diversité, à tous les âges de la vie. Ils sont les garants d'un véritable service public du sport, que ce soit pour l'accompagnement du haut-niveau ou le développement des activités physiques et sportives pour le plus grand nombre.



Par ailleurs, le détachement progressif des CTS auprès des fédérations risque d’accentuer encore les inégalités. Malgré des compensations versées au départ par le Ministère, seules les fédérations qui en auront les moyens pourront assumer à terme le maintien en leur sein de ces postes. Déjà sous-dotées en moyens humains et financiers, la plupart des fédérations disposeront demain de marges de manœuvre réduites pour se développer.

Aujourd’hui, par la présente, la fédération Française de Course d’Orientation réaffirme son soutien et sa solidarité a ses CTS et soutient leurs actions d’opposition à cette réforme, notamment dans le cadre de la journée du sport de ce dimanche 23 juin.



A l’heure d’une nouvelle gouvernance du sport, dite partagée, et de la mise en place d’une Agence nationale du sport depuis quelques semaines, nous en appelons à une véritable co-construction des politiques publiques en matière de sport et à des décisions partagées concernant les moyens publics à allouer au développement du sport, en particulier associatif.



A cinq ans des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 20224, le désengagement de l’Etat se poursuit et avec lui l’espoir de plus en plus faible d’un héritage, pourtant promis, en faveur de l’accès au sport pour le plus grand nombre. »

COCS Forever!
MickA
 
Messages: 1800
Inscription: 10 Mai 2012, 21:24
Localisation: Savoie

Re: La FFCO poursuit son soutien aux CTS

Messagepar MickA » 24 Juin 2019, 13:21

Dans l'absolu, je suis forcément plutôt contre le démantèlement de notre spécificité française des CTS, mais j'aimerais bien accéder à un chiffre... La répartition horaire ramenée à l'année sur les différentes missions des CTS à la FFCO

La formation, les innovations sportives, l’accompagnement du travail des commissions, le maillage territorial, le haut-niveau tout comme le sport santé sont au cœur de leurs missions de travail.


car j'ai quand même l'impression qu'à avoir trop tiré sur une seule corde, on vient de toutes nous les couper....
COCS Forever!
MickA
 
Messages: 1800
Inscription: 10 Mai 2012, 21:24
Localisation: Savoie

Re: La FFCO poursuit son soutien aux CTS

Messagepar Vélivole » 02 Juillet 2019, 00:05

La question n'est pas aussi simple.

J'ai personnellement eu à faire avec le "fameux service" des sports du Département. Et ce que j'y ai constaté est affligeant !
Il y règne une gabegie qui dépasse l'entendement.
Rien qu'en Gironde, la CO, le Tennis et la Natation avaient de 2017 à 2018 des fonds importants en dormance depuis presque un an.
Ceci sans que les secrétariats bénévoles de ces trois associations, ni surtout le secrétariat professionnel salarié du département ne s'en inquiètent.
Et j'en passe...
Sans mon intervention, ces fonds auraient été reversés à d'autres associations. <Procédé venté en réunion par un cadre des sports du Département>.

Et les petits dirigeants d'associations, qui ne pensent qu'à caresser..., en sont tacitement complices.
Ainsi, le Gouvernement naturellement bien informé par ailleurs, et qui n'en demandait pas tant,
s'est empressé de réduire drastiquement le budget sportif tous azimuts.

Et devinez ce qu'il advient en telle situation ?
Comme une grande partie de ce budget est engagée dans les salaires...
Eh bien, les fonctionnaires qui fonctionnent le moins s'accrochent à leur fauteuil et les actifs sur le tas se font virer.

Bien entendu ce que j'ai constaté a été rapporté par la Cour des Comptes, en termes plus délicats évidemment...

Sur ce sujet précisément voir en page 412 le chapitre B -
- Les conseillers techniques sportifs : une amélioration trop timorée de leur gestion

https://www.ccomptes.fr/sites/default/f ... Tome-2.pdf
Avatar de l’utilisateur
Vélivole
Donateur
 
Messages: 596
Inscription: 25 Juin 2012, 16:12

Re: La FFCO poursuit son soutien aux CTS

Messagepar valentin5007 » 04 Juillet 2019, 20:56

Vélivole a écrit:
J'ai personnellement eu à faire avec le "fameux service" des sports du Département. Et ce que j'y ai constaté est affligeant !
Il y règne une gabegie qui dépasse l'entendement.

Ainsi, le Gouvernement naturellement bien informé par ailleurs, et qui n'en demandait pas tant,


Mais rassures toi, tout cela a cessé avec l’intervention disruptive de notre leader :

"LA NOUVELLE Agence nationale du
sport, véritable annexe du ministère
au merne nom, encouragerait-elle la cul-
ture du secret ? Chargée, entre autres, du
« haut niveau » et de la préparation des
Jeux olympiques 2020 et 2024, elle phos-
phore depuis près de deux ans mais a vu
son existence officialisée il y a seulement
quelques jours.
Résultat : son numéro trois, l’entraîneur
multimédaillé Claude Onesta - affecté à
la « haute performance » -, n’a toujours
pas de contrat de travail. Pourtant, il per-
çoit un salaire (« un complément de rému-
nération », précise le ministère) de près
de 3 000 euros mensuels. Le payeur ? La
Fédération française de handball, qui n’est
pourtant plus son employeur depuis 2017.
Les critiques contre l’Agence tombent
en pleine fronde du mouvement sportif
contre le gouvernement. Au début du prin-
temps, celui-ci avait décidé de réaliser des
économies en privant de leur statut de
fonctionnaire la moitié des 3 200 « cadres
techniques sportifs » mis à la disposition
des fédérations.
Prenant acte de la grogne générale, la
ministre des Sports, Roxana Maracmeanu
a décidé de suspendre la decision. Mais la
grogne a continué : devant le Conseil
d’Etat, l’existence même de l'Agence vient
d’être contestée par un collectif.., d’ins
pecteurs généraux de la Jeunesse et des
Sports, qui attaquent ainsi leur propre
ministre - une grande première.

Le Medef sur le podium


Parmi leurs griefs, le fait que cette struc-
ture prive le ministère d’une grande partie
de ses prérogatives. Les protestataires
contestent également la composition de
l’Agence, laquelle regroupe des représen-
tants de l’Etat, des collectivités locales,
du mouvement olympique et... du Medef.
Mais aussi des personnalités qualifiées
dont le choix intrigue, tel Olivier Ginon,
le président du groupe organisateur d’évé-
nements GL Events, qui, en 2016 et en
2017, avait multiplié les « prix d’ami »
(location de salles, matériel) au candidat
Macron...
Quel que soit l’avis du Conseil d’Etat,
l’avenir de l’Agence n’inquiète plus la ministre. Laquelle a fait légaliser son exis-
tence à la faveur du projet de loi ratifiant
une ordonnance sur... les voies de circu-
lation réservées pour les JO de 2024.
Pas très fair-play, mais puisque, en sport, désormais, seul le résultat compte...
" J.-F. J. extrait du dernier canard (avec aussi des articles sur la FFA et l'INSEP)
valentin5007
Donateur
 
Messages: 444
Inscription: 22 Mars 2014, 21:01
Localisation: Nantes

Re: La FFCO poursuit son soutien aux CTS

Messagepar valentin5007 » 30 Octobre 2019, 13:55

valentin5007
Donateur
 
Messages: 444
Inscription: 22 Mars 2014, 21:01
Localisation: Nantes


Retourner vers News

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: sim et 2 invités