Développer un club, reconnaissance sportive!

Pour discuter de tout ce qui peut faire évoluer la Course d'Orientation.

Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar fofoco » 24 Avril 2018, 10:04

Un sujet pour mettre en valeur la logique réglementaire actuelle:
En 2014 nous relançons un club qui vivotait depuis quelques années (15 licenciés, pas d’entraînements, pas d'organisations). En 2018 nous sommes plus de 70 licenciés, une ECO, des entraînements réguliers, nous organisons une animation et deux régionales... Rien d'exceptionnel mais ça reste à mon sens un développement honorable.
Cette année nous avons de nouveau un ticket pour la N3 au CFC 2019 (pm en N3 en 2016). Je me penche un peu sur les exigences fédérales pour une éventuelle accession en N2:
Un moniteur plus un animateur pour homologuer l'ECO
Un expert national
En 2014 un animateur est recensé dans le club, il ne souhaite pas poursuivre les formations fédérales...
En 2018 nous avons 2TR/CCR, 5 animateurs dont un en formation TR... Un effort de formation significatif de mon point de vue!
Mais dans notre cas pour viser une future montée il nous faut cet expert national.
Pour courir un CFC 2020 en N2 il faut un expert national en 2019.
Il doit donc suivre sa formation CCN début 2019 ou en 2018.
Il aura du passer par la case TN (il faut déjà avoir l'occasion! loin d'être simple, quand tes cartes d’intérêts son sous la neige tout l'hiver tu oublies les nationales de mars et le CFC... Il te reste un championnat de France LD + relai, un CNE et CF de sprint ou une nationale de juin... Que des manifestations accessibles pour un petit club!) en 2017 ou 2018.
Une formation TN en 2016 ou 2017.
Être CCR en 2016
Formation CCR en 2015
TR en 2014
Formation en 2013
Avoir acquis un minimum d'expérience... Tracer, faire des entraînements en 2012!
Autrement dit tu ne peux pas envisager, dans le meilleurs des cas concourir en N2 avant 8 ans d'activité avec un bénévole qui va au bout du processus en étant impliqué en formation tous les ans...
La solution est alors de viser le DN, potentiellement plus rapide. A condition de s'enquiller les monticules de paperasse et règlements FFCO. Pas forcément excitant! Et puis si les forces vives de ton club sont dans l'apprentissage du règlement tu as toutes les chances que tes coureurs n'aient jamais le niveau pour accéder à la N2 au CFC! Ou alors tu fais ça à la va-vite pour cocher la case et tu acceptes d'être une buse, de faire semblant de tout connaitre...
De mon point de vue un recentrage sur la logique sportive serait souhaitable. Je comprends le besoin d'experts et de formations, pour ça je propose de fusionner arbitre et contrôleur pour commencer. Remettre un jury de course si nécessaire. Faire un système incitatif et intéressé pour les clubs qui possèdent des experts de haut niveau et compétents... Ne pas sanctionner le sportif. Pourquoi ne pas envisager la récompense plutôt que la punition systématique?
fofoco
 
Messages: 85
Inscription: 24 Septembre 2015, 15:03

Re: Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar MickA » 24 Avril 2018, 11:19

Même si dans l'idée j'adhère, aujourd'hui la case expert est surtout cochée pour le CFC par des arbitres/délégués pour aller plus vite (et pour le coup on leur demande moins de compétences...)
COCS Forever!
MickA
 
Messages: 1622
Inscription: 10 Mai 2012, 21:24
Localisation: Savoie

Re: Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar vincent3569 » 24 Avril 2018, 14:51

@fofoco
ça s'appelle un projet sportif à moyen/long terme...

je vois bien le développement de votre club, et je trouve cette dynamique vraiment formidable !!
après, les clubs actuellement en N1 s'appuie sur une histoire, un palmarès, des individuels et une force de frappe.
et tout cela ne s'est pas fait en un jour :-)

par contre, je vote +++ pour tes remarques sur le calendrier (et je l'ai évoqué à plusieurs reprises, ici et ailleurs).
le calendrier national actuel pénalise assez sévèrement les zones montagneuses en général, et donc la ligue LAURACO en particulier.
quand on voit le poids de cette ligue, cela m'interpelle sérieusement.
vincent3569
 
Messages: 191
Inscription: 14 Décembre 2012, 16:04

Re: Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar Eric_d_Orient_Alp » 24 Avril 2018, 21:02

meuh non ! en même pas un an, c'est fait.
il te suffit de trouver le stagiaire et surtout la bonne poire qui va vouloir faire l'arbitre national (ou le délégué national)
ce truc, c'est du grand n'importe quoi car les arbitres , pour la plupart, ne font cela que par obligation
et que le boulot soit bien fait ou pas c'est kifkif et bourricot
on a eu le droit au pin's et maintenant à ce beau marcel à maille orange vif : belle considération, belle reconnaissance
et pour les CCN, ce serait quand même un minimum que la FFCO les équipe de la dernière version d'ocad (élaboration de parcours suffit)
Avatar de l’utilisateur
Eric_d_Orient_Alp
 
Messages: 1831
Inscription: 13 Mai 2012, 22:17

Re: Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar fazerman » 24 Avril 2018, 21:05

vincent3569 a écrit:@fofoco
ça s'appelle un projet sportif à moyen/long terme...

je vois bien le développement de votre club, et je trouve cette dynamique vraiment formidable !!
après, les clubs actuellement en N1 s'appuie sur une histoire, un palmarès, des individuels et une force de frappe.
et tout cela ne s'est pas fait en un jour :-)


Et bien j'applaudis des deux mains également pour le développement du club de fofoco.
Par contre, je ne vois pas ce qui justifie qu'il faudrait patienter pour en récupérer les fruits. Parce qu'il faut accepter la logique d'un développement à "long terme" . Le long terme ça va bien, les jeunes ne sont plus jeunes, les vieux sont trop vieux, LA vétérane n'est plus au club' etc . Ah mais maintenant on a l'expert! Tout cela appauvri le niveau de la compétition.
Il faudrait m'expliquer pourquoi le CFC qui est une compétition sportive c'est transformé en : regardez moi ce magnifique organigramme de club, avec ça on va tout déchirer au CFC.
Pourquoi ne pas instaurer un minimum de X balises de poser dans l'année sur des entraînements ou compétitions aux coureurs voulant participer à un championnat individuel. Histoire de prouver qu'il mérite de participer.
Les gens oeuvrent dans leur club suivant leur disponibilité et leur désir , pendant 5 ans , 10 ans ou plus mais mélanger la performance sportive et un curriculum vitae ce n'est plus du sport mais de la politique.
fazerman
 
Messages: 51
Inscription: 17 Mai 2012, 18:47

Re: Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar valentin5007 » 24 Avril 2018, 21:41

fofoco a écrit:Un sujet pour mettre en valeur la logique réglementaire actuelle:
En 2014 nous relançons un club qui vivotait depuis quelques années (15 licenciés, pas d’entraînements, pas d'organisations). En 2018 nous sommes plus de 70 licenciés, une ECO, des entraînements réguliers, nous organisons une animation et deux régionales... Rien d'exceptionnel mais ça reste à mon sens un développement honorable.
Cette année nous avons de nouveau un ticket pour la N3 au CFC 2019 (pm en N3 en 2016). Je me penche un peu sur les exigences fédérales pour une éventuelle accession en N2:
Un moniteur plus un animateur pour homologuer l'ECO
Un expert national
En 2014 un animateur est recensé dans le club, il ne souhaite pas poursuivre les formations fédérales...
En 2018 nous avons 2TR/CCR, 5 animateurs dont un en formation TR... Un effort de formation significatif de mon point de vue!
Mais dans notre cas pour viser une future montée il nous faut cet expert national.
Pour courir un CFC 2020 en N2 il faut un expert national en 2019.
Il doit donc suivre sa formation CCN début 2019 ou en 2018.
Il aura du passer par la case TN (il faut déjà avoir l'occasion! loin d'être simple, quand tes cartes d’intérêts son sous la neige tout l'hiver tu oublies les nationales de mars et le CFC... Il te reste un championnat de France LD + relai, un CNE et CF de sprint ou une nationale de juin... Que des manifestations accessibles pour un petit club!) en 2017 ou 2018.
Une formation TN en 2016 ou 2017.
Être CCR en 2016
Formation CCR en 2015
TR en 2014
Formation en 2013
Avoir acquis un minimum d'expérience... Tracer, faire des entraînements en 2012!
Autrement dit tu ne peux pas envisager, dans le meilleurs des cas concourir en N2 avant 8 ans d'activité avec un bénévole qui va au bout du processus en étant impliqué en formation tous les ans...
La solution est alors de viser le DN, potentiellement plus rapide. A condition de s'enquiller les monticules de paperasse et règlements FFCO. Pas forcément excitant! Et puis si les forces vives de ton club sont dans l'apprentissage du règlement tu as toutes les chances que tes coureurs n'aient jamais le niveau pour accéder à la N2 au CFC! Ou alors tu fais ça à la va-vite pour cocher la case et tu acceptes d'être une buse, de faire semblant de tout connaitre...
De mon point de vue un recentrage sur la logique sportive serait souhaitable. Je comprends le besoin d'experts et de formations, pour ça je propose de fusionner arbitre et contrôleur pour commencer. Remettre un jury de course si nécessaire. Faire un système incitatif et intéressé pour les clubs qui possèdent des experts de haut niveau et compétents... Ne pas sanctionner le sportif. Pourquoi ne pas envisager la récompense plutôt que la punition systématique?


fazerman a écrit:[

Et bien j'applaudis des deux mains également pour le développement du club de fofoco.
Par contre, je ne vois pas ce qui justifie qu'il faudrait patienter pour en récupérer les fruits. Parce qu'il faut accepter la logique d'un développement à "long terme" . Le long terme ça va bien, les jeunes ne sont plus jeunes, les vieux sont trop vieux, LA vétérane n'est plus au club' etc . Ah mais maintenant on a l'expert! Tout cela appauvri le niveau de la compétition.
Il faudrait m'expliquer pourquoi le CFC qui est une compétition sportive c'est transformé en : regardez moi ce magnifique organigramme de club, avec ça on va tout déchirer au CFC.
Pourquoi ne pas instaurer un minimum de X balises de poser dans l'année sur des entraînements ou compétitions aux coureurs voulant participer à un championnat individuel. Histoire de prouver qu'il mérite de participer.
Les gens oeuvrent dans leur club suivant leur disponibilité et leur désir , pendant 5 ans , 10 ans ou plus mais mélanger la performance sportive et un curriculum vitae ce n'est plus du sport mais de la politique.


:clap: :clap: :clap:
Je n'aurais pas mieux dit !

Reste à savoir, quand le système va exploser...pas mal de membres du comité directeur étaient impliqués de prés ou de loin dans l’organisation du week-end. Si même eux n'arrivent pas à faire respecter le RC...espérons qu'ils en tirent les conclusions :? :roll:
valentin5007
Donateur
 
Messages: 321
Inscription: 22 Mars 2014, 21:01
Localisation: Nantes

Re: Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar simeric » 25 Avril 2018, 07:26

Je propose en N1 de ne faire courir que les experts nationaux ! :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
simeric
 
Messages: 839
Inscription: 14 Mai 2012, 11:13

Re: Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar MickA » 25 Avril 2018, 08:19

T'as raison allons au bout des choses :D
COCS Forever!
MickA
 
Messages: 1622
Inscription: 10 Mai 2012, 21:24
Localisation: Savoie

Re: Développer un club, reconnaissance sportive!

Messagepar Eric_d_Orient_Alp » 28 Avril 2018, 07:22

simeric a écrit:Je propose en N1 de ne faire courir que les experts nationaux ! :lol: :lol:

ca pourrait se faire vu que le nombre d'experts pédestre est conséquent
arbitres : 83
délégués : 54
Controleurs des circuits :59
Total : 196

bon ok, parfois, ce sont les mêmes ;)
en plus, ces gros nuls d'expert sont en plus des cumulards
en 2019, il y aura à peu près 26 courses qui auront besoin d'un arbitre national
un arbitre arbitre en moyenne tous les 3 ans : c'est vraiment super efficace pour être efficace
Avatar de l’utilisateur
Eric_d_Orient_Alp
 
Messages: 1831
Inscription: 13 Mai 2012, 22:17


Retourner vers Développement de la CO

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités